Blog Detail

14 avril 2021

On se demande pourquoi la région de Vaudreuil-Soulanges a été laissée de côté dans le projet d’extension du REM

Des plans sont en cours pour le prolongement du réseau de transport léger sur rail (REM) de Montréal, qui coûtera 10 milliards de dollars canadiens, contribuera pour environ 6,3 milliards de dollars au PIB du Québec et créera 60 000 emplois pendant les six années que durera la construction. Le Réseau express métropolitain (REM) de l’Est ajoutera 36 kilomètres de voies surélevées et 23 nouvelles stations. Le REM partira du centre-ville de Montréal et se divisera en deux lignes distinctes qui rejoindront différents arrondissements de l’est et du nord-est.

Le projet d’extension du REM traversera environ 27 pieds carrés de terrain vacant près du fleuve Saint-Laurent et rejoindra le réseau REM existant de 67 kilomètres qui est actuellement en construction. Cela fera le plus grand système sans conducteur de toute l’Amérique et l’un des plus grands au monde.

Le projet de système léger sur rail du REM est un développement passionnant pour l’Ouest-de-l’Île. Bien que des plans soient en place pour remplacer l’ancien pont de l’Île-aux-Tourtes, il ne semble pas y avoir de plans pour une éventuelle extension des projets REM du terminus prévu de Ste-Anne-de-Bellevue à Vaudreuil-Dorion. Une préoccupation majeure pour les résidents est l’exclusion de la zone voisine de Vaudreuil-Soulanges du projet REM.

Bien que Montréal veuille limiter le développement aux frontières de la métropole, elle ne peut tout simplement pas ignorer la population croissante qui se trouve déjà dans la région de Vaudreuil-Soulanges. Ils sont déjà sur la bonne voie pour obtenir un nouveau pont et un hôpital et le prolongement du REM devrait également être dans leurs cartes.

OLes usagers de l’extérieur de l’île peuvent facilement submerger le petit stationnement qui est alloué à la station du REM qui devrait être construite près de Ste-Anne-de-Bellevue. Si les habitants de l’extérieur de l’île sont incapables de se garer et de faire du covoiturage à partir de l’Ouest de l’île, l’alternative sera pire. En effet, la congestion s’aggravera dans la région en pleine croissance de Vaudreuil-Soulanges et à partir de tout autre point.

La région de Vaudreuil-Soulanges a connu une croissance fulgurante au cours des dernières années. De nombreux employeurs s’installent dans la région et des milliers de nouveaux emplois seront créés avec le prochain hôpital de 400 lits dans la région de Vaudreuil-Dorion. Si le REM s’étend à proximité du nouvel hôpital, il serait parfait pour aider à réduire le trafic inévitable des visiteurs, des patients de jour et des travailleurs de l’hôpital.

Les habitants de l’extérieur de l’île commencent à faire du bruit au sujet du prolongement du REM dans la région de Vaudreuil-Soulanges et ils utilisent les médias sociaux pour rallier des appuis et obtenir l’attention dont ils ont besoin pour un éventuel prolongement de la ligne de transport en commun dans la région. Le prolongement du REM offrira un service plus fréquent et plus rapide qui permettra à de nombreux habitants de l’extérieur de l’île de laisser leur véhicule de l’autre côté du pont. On se demande encore pourquoi la florissante région de Vaudreuil-Soulanges, qui compte 23 municipalités, a été exclue du projet de REM.